Archerie équestre | Association Cheval-Culture

Archerie équestre

L’archerie équestre développe des disciplines internationales.

Elle était jusqu’ici connue dans les activités de spectacles et de loisirs ainsi que, en partie, dans le bajutsu (combat à cheval).

Ces disciplines sont :

  • les courses de vitesse du cheval et de rapidité de l’archer

– course de cibles alternées, CCA

– course de cibles mobiles, CCM

– course hongroise (Kassaï),CH

  • le tir à l’arc à cheval coréen : le Ki Sa

– trois types de courses : classique, rapide, successives, CKC, CKR, CKS

– poursuite d’une cible mobile, c’est le MO-GOU

  • le tir à l’arc à cheval japonais : le Ki Sha

– Yabusame (3 cibles imposées)

– Kasagake sur parcours libre.

  • les disciplines turques : tir sur perche, qabacq

Toutes ces disciplines se pratiquent avec des variantes : sans selle, avec selle spéciale, tir au doigts ou au pouce, en parcours de plein air, en manège ou carrière, arcs courts ou très long (yumi).

La tenue est celle de l’équitation classique et nous utilisons des flèches sans pointe dans le manège ou la carrière.

Jacques PRADÈRE pratique l’archerie équestre en carrière ou en manège avec son cheval Opale du pous,  un camargue de 7 ans.

 

Yabusame, Jak et Opale

Il anime l’association EPONARC qui a pour but de déveloper une archerie équestre française.

Il y a 12 positions de tir différentes qui se pratiquent au galop sans les rênes.

Visitez son site!

Copyright © 2010 tous droits réservés. Association Cheval-Culture