L’élevage Brocéliande Akhal-Téké | Association Cheval-Culture

L’élevage Brocéliande Akhal-Téké

Notre élevage repose sur des choix conscients et non sur des assemblages hasardeux. Nos origines sont celles des courses, seul vrai lieu de sélection de la race en Russie. Nous privilégions la conformation, la taille tout en essayant de préserver le « type » mais en évitant les défauts fréquents (encolure inversée ou cassée, dos creux trop long, allures détraquées). Ce choix permet d’obtenir des poulains aptes au sport : complet, endurance, dressage ou CSO de niveau moyen. L’absence de cheptel suffisant nuit malheureusement à leur représentation sur les terrains sportifs. 

INFORMATIONS DÉTAILLÉES SUR NOTRE BASE D’ÉLEVAGE ICI.

Chevaux au travail : ABDOULA KAHNHABIBAPATYSHA (étalon) À VENDRE – ORION (étalon)

Chevaux en débourrage : ALTIN AY 

Pouliches : RODABEH  À VENDRE – SETAREH

Poulain : DJEHOL À VENDRE

Poulinières : KISKA À VENDRE – PRISKA À VENDRE

Au cœur d’une forêt légendaire, traversée de merveilleux chemins de randonnée équestre, l’élevage s’attache à une certaine philosophie. Descendants des « chevaux d’or de Nissa » qu’admirait déjà Hérodote, les Akhal-Tékés modernes séduisent les passionnés de beaux chevaux mais aussi les cavaliers désireux de trouver un cheval de sport différent, polyvalent et particulièrement attaché à son cavalier. Les histoires turkmènes regorgent de chevaux qui ont sauver leur cavalier au cours de violentes batailles… Ce n’est pas une légende, si vous gagner leur amitié et leur confiance, ils vous suivront au bout du monde sur tous les terrains. 

Notre élevage est pensé dans l’idée d’une reproduction la plus naturelle possible, garantissant à terme le meilleur équilibre psychologique des chevaux.

Notre idéal est de fonctionner avec de vrais troupeaux constitués d’un étalon et de ses juments, bientôt suivies de leurs poulains.

Actuellement, nous avons deux reproducteurs : Patysha et son fils Orion, et deux poulinières : Kiska et Priska. Patysha, Kiska et Priska sont à vendre pour permettre de poursuivre sur la jeune génération le travail de sélection difficile vu le peu de sujets présents en France.

Un environnement de qualité…

(c) Gilles Salé

 

Un élevage familial qui privilégie l’imprégnation des poulains à l’homme et le respect de l’éthogramme équin dans la tradition équestre européenne…

L’élevage s’attache à respecter au maximum les conditions de vie naturelles des chevaux. Les chevaux vivent à l’année en extérieur dans des prés possédant des abris naturels ou artificiels. Les juments poulinent au pré. Ils profitent de l’herbe équilibrée des prairies naturelles de Bretagne, verdoyantes tout au long de l’année. Ils reçoivent des compléments énergétiques sous forme de grains (avoine et orge) et d’huile de lin (rééquilibrant les éventuelles carences en acides aminés), vitamines, etc.

Nous avons opté pour le respect de l’environnement qui est aussi le respect des chevaux. Pas de traitement chimique. Le nettoyage des prairies se fait de façon mécanique. Ainsi, les chevaux n’ingèrent pas de produits nocifs.

Ils sont abreuvés essentiellement à l’eau de pluie et de rivière, ce qui, là encore, limite l’ingestion de toxiques (chlore de l’eau domestique).

… Un travail et une manipulation régulière

Les chevaux sont sortis régulièrement. Les poulains sont manipulés dès leur plus jeune âge selon. Nous faisons nous-mêmes les débourrages des jeunes chevaux en respectant le principe de l’habituation progressive, car nous avons le temps ! Les chevaux plus âgés travaillent en extérieur sur les chemins de randonnée équestre et en carrière à l’obstacle et/ou en dressage en voltige ou au tir à l’arc.

Nos chevaux sont bien dans leur tête et physiquement entraînés. Ils sont calmes et ne s’effraient pas d’un tracteur, d’une voiture ou d’un sac en plastique. Ils embarquent sans problème. Bref, ils sont éduqués! Ils parcourent sans difficulté une vingtaine de kilomètres à une allure soutenue. Ils n’hésitent pas à franchir un fossé ou un tronc d’arbre qui barre le chemin. Nous mettons un point d’honneur à respecter l’adage « calme, en avant et droit », selon les principes de l’équitation classique. Nous ne croyons ni aux faux messies ni à la nouveauté des maîtres. Si l’éthologie nous aide à comprendre les comportements du cheval au pré et au travail, l’équitation savante, tout aussi respectueuse du cheval, nous conforte dans l’idée que le travail du cheval est un travail progressif et de longue haleine, fondé sur le respect réciproque : respect de l’homme envers le cheval et respect du cheval envers l’homme. L’idéal à atteindre serait celui que décrit Beudant dans Extérieur et Haute-École : amener le cheval au meilleur de lui-même dans toutes les situations et ne jamais oublier qu’il possède naturellement toutes les qualités et qu’il s’agit seulement d’alléger le plus possible le fardeau que constitue pour lui un cavalier en l’aidant à retrouver la mobilité qui est la sienne en liberté. Cet idéal nécessite beaucoup de travail, d’humilité et de patience. Nous nous y efforçons.

(c) Misandeau

Les chevaux proposés à la vente ont tous leurs papiers et sont tous inscrits aux haras nationaux dans le stud-book des akhal-tékés de pur-sang et à jour de vaccins et de vermifuges. Contactez-nous pour en savoir plus ou venir les rencontrer !

 
 
En 2008, le Salon du Cheval avait choisi, parmi les races à l’honneur, l’akhal-téké. Une belle occasion pour Brocéliande Akhal-Téké Stud de présenter ABDOULA et PATYSHA.
 
 

MERCI À NOS AMIS PHOTOGRAPHES QUI NOUS ONT FAIT L’HONNEUR DE VENIR  TRAVAILLER AVEC NOUS !

DÉCOUVREZ LEURS PHOTOS !

EMMANUEL ORTIZ

LAURENT VILBERT

PIERRE MISANDEAU

L’OISELEUR PHOTOGRAPHE 

Copyright © 2010 tous droits réservés. Association Cheval-Culture